Coup de cœur pour l'artisanat du bois de palmier



S’il y a un bois dont nous sommes tombés sous le charme au cours de l’aventure Samak, c’est bien celui du palmier. C’est pourquoi aujourd’hui nous aimerions vous en dire plus sur l’artisanat de ce bois, qui produit de superbes créations ! Mais d’ailleurs peut-on vraiment parler de « bois » ?...  



Le palmier, une « herbe » géante !

Contrairement aux apparences, le palmier n’est pas un arbre mais un monocotylédone. Cette famille de plante ne développe pas le tissu cellulaire à l’origine du bois. Le palmier ne possède donc pas de tronc mais un stipe qui se forme avec le pétiole fibreux et empilé des feuilles mortes. Et celui-ci peut atteindre des mètres de haut ! Malgré ces spécificités, les appellations telles que « bois de palmier » et « tronc de palmier » sont couramment utilisées et nous ne faisons pas exception dans ce domaine !



Le bois de palmier, un artisanat du Sud tunisien


Dans les régions du Sud tunisien au climat désertique, le palmier trouve un environnement fécond pour pousser et se déploie parfois en d'immenses palmeraies.

En plus des délicieuses dattes que leur offre cette plante, les habitants du Sud ont su utiliser son stipe pour développer un artisanat à la fois fonctionnel et esthétique. De Gabes à Tozeur en passant par Tataouine,  le bois de palmier est traditionnellement utilisé pour fabriquer poutres, toitures et portes de maison, mais aussi du mobilier. Si de nos jours l’utilisation du bois dans l’architecture se perd au profit d’autres matériaux, les artisans du bois de palmier continuent de mettre en œuvre les techniques ancestrales pour créer des meubles et objets de décorations.



Des artisans porteurs d’un véritable savoir-faire


De par sa nature fibreuse dont l’origine a été évoquée précédemment, le « bois » de palmier est difficile à travailler. Il nécessite un véritable savoir-faire qui peut prendre des années à acquérir. Pour fabriquer leurs créations, les artisans utilisent le bois de vieux palmiers devenus improductifs qu’ils laissent sécher une longue période. Dans la région de Tozeur, ce bois est emmené au Chott el-Jerid, vaste plaine saline, où il est trempé dans l’eau salée. Cela permet d’éliminer toute trace d’eau douce et par là même le risque de voir le bois rongé par les vers. Les stipes sont ensuite couper en planches plus ou moins longues et larges. Celles-ci seront ensuite assemblées et façonnées pour créer meubles et objets. Selon la technique utilisée par l’artisan, les créations sont vernies ou volontairement laissées avec un aspect brut



Notre coup de cœur pour le bois de palmier et ses  artisans

Malgré la difficulté que présente son travail, le bois de palmier possède d'importants atouts. Tout d'abord ses fibres lui donnent des teintes de couleurs chaleureuses et à la composition unique, ce qui lui apporte beaucoup de caractèreIl présente aussi une très grande longévité, comme en témoignent les portes et poutres centenaires des médinas du sud tunisien. Son artisanat s'inscrit aussi dans une exploitation du bois respectueuse de l'environnement, la coupe des palmiers étant soigneusement contrôlée.  

C'est au cours de nos voyages dans le Sud tunisien que nous avons eu un véritable coup de cœur pour l'artisanat du bois de palmier. Nous avons choisi de travailler avec deux artisans de régions différentes, chacun ayant ses techniques et ses inspirations créatives. Deux artisans aux savoir-faire complémentaires dont nous vous invitons à découvrir les créations dans notre boutique de Lyon ou sur notre site internet ! Et puisque nous travaillons en étroite collaboration avec eux, nous pouvons réaliser tous vos projets sur-mesure, n'hésitez pas à nous contacter !

Lucie & Wahid



Commentaires

Articles les plus consultés