La poterie de Sejnane, un savoir-faire reconnu par l'UNESCO !


Fin 2018, nous avons appris avec joie que la poterie de Sejnane avait été reconnue par l’UNESCO comme patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Il nous tenait donc à cœur de vous présenter plus en détail le savoir-faire des potières de cette petite ville située au Nord de la Tunisie.


Une poterie héritée de savoir-faire ancestraux

Habitée depuis des millénaires, la région de Sejnane regorge d’argile. Cela a donné naissance à un savoir-faire transmis de génération en génération et plus précisément de mère en fille, la poterie de Sejnane étant exclusivement féminine. Certains chercheurs pensent que la fabrication de cette poterie remonte à l’âge du bronze. Son utilisation est à l’origine seulement domestique, répondant à des besoins de conservation et de cuisson des aliments, mais aussi de décoration de l’habitat. 

Aujourd'hui encore fabriquée par quelques centaines de femmesla poterie de Sejnane a très peu évolué dans ses techniques originelles de fabrication.



Une fabrication 100% manuelle et naturelle

Présente dans toute la région de Sejnane, l’argile est extraite par la potière puis lavée et débarrassée de ses impuretés. Elle est ensuite malaxée avec des débris pilés de poterie usagées pour donner souplesse et élasticité à la pâte, tout la protégeant des éclatements et fissures pendant la cuisson.

La potière façonne à la main cette pâte puis la polit à l’aide d’un coquillage ou d’un galet et la laisse sécher à l’air libre. Ensuite, pour la colorer, elle enduit sa création d’un engobe blanc ou rouge obtenu naturellement à partir d’argile blanche ou ocre rouge. La couleur noire est obtenue quand à elle après la cuisson, en recouvrant l’objet encore brûlant de débris de bois.

La  poterie ainsi obtenue passe donc à la cuisson, qui s’effectue dans un four traditionnel avec pour combustible un mélange de bouse de vache et de foin.

Enfin, la potière décore son œuvre avec des lignes et motifs colorés de brun, d’ocre rouge ou de noir. Ce dernier est obtenu à partir de jus de feuilles de lentisque, un petit arbuste méditerranéen.  La potière peut également enduire sa création de résine benjoin pour la faire briller et l’imperméabiliser.

Les décorations des poteries de Sejnane s’inspirent beaucoup de la nature mais aussi des symboles ancestraux : poissons, oiseaux, fibules, rameaux d’olivier, symboles géométriques… Chaque potière exprime alors sa propre créativité et est ainsi une véritable artiste.

 

La poterie de Sejnane, révélateur des enjeux du secteur artisanal en Tunisie ?

Si l’art de la poterie a traversé les millénaires à Sejnane, il fait aujourd’hui l’objet de nombreux enjeux. En effet, on observe une déperdition progressive du savoir-faire, faute de transmission, de préservation et de promotion.

Habitant en zone rurale ou semi-rurale, les potières de Sejnane ont bien souvent une situation précaire, qui a été accentuée avec les difficultés économiques que connait la Tunisie depuis ces dernières années. Ainsi, les débouchés économiques sont faibles et bon nombre de femmes ont dû fermer leurs ateliers et boutiques qui fleurissaient auparavant sur les routes de Sejnane. Le plagiat des œuvres pour une production industrielle est également une menace importante. Les potières de Sejnane peinent à vivre de leur art, et par ricochet, c’est la transmission des savoir-faire qui en pâtit. Les nouvelles générations se tournent en effet vers des secteurs plus attractifs que celui de la poterie.

Loin d’être spécifique à la poterie de Sejnane, ces éléments sont révélateurs des enjeux que traversent actuellement l’artisanat en Tunisie, avec notamment la précarisation des artisans et de leurs proches, et les menaces de disparition des savoir-faire ancestraux.
Dans ce contexte, la décision de l’UNESCO d’inscrire la poterie de Sejnane au patrimoine culturel immatériel de l’humanité résonne comme une juste reconnaissance mais aussi comme un encouragement à en faire davantage pour protéger et promouvoir l’artisanat.
Comme le souligne le Comité de l’UNESCO, ce type d’activité traditionnelle renforce les relations sociales et joue un rôle essentiel pour le développement local et durable.

C’est ainsi que du côté de Sejnane, diverses initiatives ont vu le jour, tels que des coopératives et groupements de potières, des expositions, des cours d’initiation à la poterie… qui, nous l’espérons, se multiplieront et porteront leurs fruits.


Samak et la poterie de Sejnane

Vous l’avez compris, ce qui nous a attiré vers la poterie de Sejnane, c’est tout ce patrimoine socio-culturel qui se cache derrière, mais pas que… Nous aimons aussi toute l’esthétique et le charme de cette poterie. Avec ses couleurs naturelles et ses lignes à la fois ancestrales et étonnamment contemporaines, la poterie de Sejnane peut trouver sa place dans tout type d’intérieur. Elle y apporte élégance et authenticité, mais aussi une touche d’humanité !

Les poteries que nous vous proposons chez Samak sont créées par une potière que nous avons rencontrée à Sejnane en 2016. Vous pouvez découvrir ses créations sur notre site internet ou en nous rendant visite dans notre boutique-café de Lyon.

Au plaisir de vous (re)voir chez Samak,

Lucie & Wahid

Commentaires

Articles les plus consultés