Le tapis, entre tendance actuelle et artisanat ancestral !



En vogue depuis maintenant plusieurs années, le tapis berbère s’est imposé dans tous les intérieurs, s’adaptant à de multiples styles de décoration. Cependant, au-delà des tendances, le tapis trouve son origine dans un patrimoine culturel et artisanal millénaire.



Le tapis, l’accessoire de décoration incontournable

Qu’il soit en haute laine ou à poil ras, le tapis s’intègre dans de multiples types de décoration d'intérieur : style cocooning par son aspect cosy et chaleureuxstyle ethnique ou exotique par le charme des motifsou encore style bohème folk par l’éclat des couleurs. Il aime à se marier avec d’autres objets et matières comme par exemple du mobilier en bois ou fer forgé, un canapé en cuir, un sol en carrelage… Au-delà de son aspect décoratif, le tapis rend un intérieur confortable et peut, par sa simple présence, créer une atmosphère de bien-être. N’est-il pas agréable de descendre de son lit et trouver le moelleux d’un tapis ou encore de prolonger l’espace chaleureux d’un canapé par un tapis non moins chaleureux ?
Appartement ou maison, le tapis trouve sa place dans tout type d’intérieur !

Si les tapis marocains sont aujourd’hui sur le devant de la scène, leurs cousins de Tunisie n’en sont pas moins réputés et représentent aussi l'héritage d’un savoir-faire ancestral. 
  
 

Plus qu’une tendance, un artisanat traditionnel et un art de vivre millénaire

En Tunisie, si le tapis est omniprésent,  c’est que sa fabrication remonte à des millénaires, selon certains à la Préhistoire. Située au cœur de l’espace méditerranéen, à la rencontre des cultures et des civilisations, ce petit pays a acquis dès l’Antiquité une solide réputation pour la richesse de ses tissages. On retrouve les  traces de ce prestige dès le Ve siècle av. J.-C., avec les  célèbres tapisseries carthaginoises teintées au murex (pourpre)  louées par les poètes Grecs. Au IXe siècle, c’est pour partie en tapis somptueux que l’émirat Aghlabide de Kairouan payait le tribut de suzeraineté au calife de Bagdad. La ville de Kairouan est restée jusqu’à aujourd’hui un centre majeur pour l’artisanat du tapis. Fabriqué aussi bien en milieu citadin que rural ou nomade, le tapis tunisien ne se cantonne pas à des créations majestueuses mais aussi à des pièces plus simples, non moins sans charme. Le tapis possède en effet de multiples utilisations : tapis de prière ou de décoration, tapis de sol ou de selle, tapis de hammam ou de divan… Usages perpétués jusqu’à nos jours !



Un artisanat aux multiples richesses

Représentant l’un des piliers de l’artisanat tunisien,  le tapis est aujourd’hui encore fabriqué dans toutes les régions de la Tunisie. Le savoir-faire est transmis par les femmes de génération en génération.
Il existe diverses techniques de fabrication :
-           les tapis à points noués en haute laine, que l’on retrouve par exemple à Kairouan ou Kasserine
-          Les tapis tissés à poils ras, sur métier à haute ou basse lisse, présents par exemple à Gafsa ou Gabes.
Parmi ces derniers, on retrouve notamment le Kilim (Klim) et le Margoum(Mergoum),  aux bandes colorées et aux riches motifs dont les origines remontent à la civilisation berbère.
Si les tapis sont essentiellement  fabriqués en laine, il existe également le tissage à base de fibres végétales ou encore de textiles recyclés (fripes détricotées et tissées).
L’artisanat du tapis en Tunisie est ainsi d’une grande richesse et diversité, imprégné à la fois de particularismes régionaux, culturels et tribaux mais aussi d’influences  étrangères qui se sont entrecroisées au fil des siècles. La créativité et le talent artistique de chaque artisane jouent également un rôle primordial dans la qualité et l’originalité de l’artisanat du tapis en Tunisie.



Samak et les tapis, une histoire fusionnelle

D’aussi loin que remontent nos souvenirs, nous avons tous les deux toujours été entourés de tapis. Pour Wahid, l’univers des tapis le ramène aux femmes de sa famille, à commencer par sa grand-mère et sa mère, qui maitrisent toutes deux l’art de sa fabrication. Pour Lucie, il la ramène à la maison familiale où les tapis ont toujours été à l’honneur, mais aussi à des souvenirs de voyages inoubliables.  
Aussi, alors que Samak n’en était encore qu’à l’état d’embryon, c’est tout naturellement vers les tapis que ce sont tournés nos premiers choix de produits.  Avec un gout prononcé pour les margoums, ces magnifiques tapis berbères du Sud Tunisien, dont est originaire Wahid. Alors peut-être que nous vous en dirons plus sur ces tapis lors d’un prochain article !

En attendant, vous pouvez retrouver notre sélection de tapis tunisiens sur notre site internet, et davantage encore dans notre boutique-café de Lyon.

Au plaisir de vous accueillir chez Samak,

Lucie & Wahid

Commentaires

Articles les plus consultés